FrançaisAnglaisRusse


F Margotin

 

 

C’est au Maroc et presque par hasard que j’ai un jour "replongé" dans la peinture, cette passion d’enfant trop longtemps délaissée. Moi qui n’avais jamais peint qu’à la gouache je découvre alors l’extraordinaire potentialité et sensualité de l’huile. La rencontre à Marrakech d’un artiste et la découverte de ses toiles d’une expressivité inouïe a ancré en moi le goût d’une peinture figurative qui interpelle. La fréquentation de son atelier orientera le choix de mes sujets, et fera naître un style, qu’un bref passage par les cours du soir des beaux-arts de Nîmes, ou la fréquentation d’un nouvel atelier ne feront qu’accentuer. Cependant, je cherche encore ma voie : comment faire évoluer ce style et  mes sujets  pour que chacune de mes toiles ait toujours quelque chose à exprimer ?


Il est bien difficile de qualifier soi-même son style et l’éclectisme que je cultive complique encore l’exercice. Je  résumerais donc en disant que ma peinture est "réaliste poétique" teintée d’une pointe de fauvisme.
Malgré une préférence marquée dans le choix de mes sujets pour les portraits ou les nus, j’apprécie aussi les paysages. Mais surtout, je laisse libre cours à mes envies aux hasards de l’inspiration ainsi qu’aux caprices de  mon  imagination !
Techniquement, j’aime les toiles rugueuses qui accrochent la matière et donnent un fini "rustique", même lorsque les couleurs sont brossées et fondues. J’utilise brosses ou couteaux sur une même toile pour accentuer les effets de matière, et j’affectionne particulièrement les couleurs denses,  les "éclats" de lumière et les contrastes soutenus. Enfin, je m’attache tout particulièrement à restituer l’ambiance des lieux, la beauté ou la magie des paysages et tente – mais quel défi ! - de révéler l’intériorité, les états d’âme des êtres à travers un regard, une posture.
Certains trouvent leur voie en axant leur recherche sur de nouvelles techniques où la matière est au centre de leurs préoccupations. En ce qui me concerne, technique et matière sont au service de l’émotion qui émane du sujet, car le sujet n’existe que par l’émotion qu’il dégage.
Mon désir actuel de renouvellement des thèmes, s’accompagne d’une recherche d’un style toujours plus suggestif. Cette nouvelle orientation ne trahissant pas, je l’espère, mon souci de traduire et transmettre la beauté ou l’humanité  telle que je les perçois, en bref : ce qui me touche.

 

 

Françoise Margotin-Hérouart